Les Rats, tome 1 – James Herbert

 Les Rats

couv58996007

James Herbert

Fleuve Noir
Octobre 2003

187 pages

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« Il poussa un hurlement aigu quand il comprit que quelque chose lui déchirait la main. Il tenta de se mettre debout, mais il trébucha et tomba lourdement. Quelque chose de chaud s’accrocha à son visage. Il tenta de l’arracher et sentit un pelage dru sous ses doigts. Malgré sa panique il comprit la nature de l’horrible morsure : c’était un rat, mais un gros, un très gros rat. On aurait pu le prendre pour un petit chien. »

Mon avis 

★★★★✩ 

Un nouveau roman de lu pour le challenge ABC de la littérature que je n’aurais malheureusement pas finis à temps. Dommage !

Encore une fois, une très belle découverte. C’est le côté thriller/fantastique qui m’a donné envie de lire cette saga, mais aussi le fait que des rats soient impliqués dedans. Je suis contente d’avoir lu ce livre.

Tout d’abord, le scénario est bien mené, l’auteur dose parfaitement le suspense, l’horreur et les moments heureux pour nous plonger dans l’histoire. Cela marche très bien car il est difficile de reposer le livre lorsque l’on ne connait pas la fin.

Je n’ai pas trouvé les personnages spécialement attachants, mais cela ne m’a pas déranger du tout pour lire ce livre. On est tellement pris par l’histoire que peu importe les personnages. Bien-sûr, Harris n’est pas non plus antipathique mais je ne m’y suis pas vraiment intéressée.

La plume de l’auteur est agréable à lire, fluide et imagée on se représente aisément les images que nous décrit l’auteur et l’on ressent facilement le dégout et l’horreur que peuvent nous communiquer certaines d’entre elles.  Je regrette que le roman soit si court, heureusement qu’il existe une suite !

Si vous avez peur des rongeurs ce roman risque d’être d’autant plus efficace. Pour ma part j’ai des rats comme animaux de compagnie et je les imagine difficilement en tueurs sanguinaires ^^

ABC Imaginaire 2013 bis copie

Publicités

La maison où je suis mort autrefois – Keigo Higashino

 La maison où je suis mort autrefois

couv60043916Keigo Higashino

Babel Noir
Novembre 2011

253 pages

env. 7,70 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« Sayaka Kurahashi va mal. Mariée à un homme d’affaires absent, mère d’une fillette de trois ans qu’elle maltraite, elle a déjà tenté de mettre fin à ses jours. Et puis il y a cette étonnante amnésie : elle n’a aucun souvenir avant l’âge de cinq ans. Plus étrange encore, les albums de famille ne renferment aucune photo d’elle au berceau, faisant ses premiers pas… Quand, à la mort de son père, elle reçoit une enveloppe contenant une énigmatique clef à tête de lion et un plan sommaire conduisant à une bâtisse isolée dans les montagnes, elle se dit que la maison recèle peut-être le secret de son mal-être. Elle demande à son ancien petit ami de l’y accompagner. Ils découvrent une construction apparemment abandonnée. L’entrée a été condamnée. Toutes les horloges sont arrêtées à la même heure. Dans une chambre d’enfant, ils trouvent le journal intime d’un petit garçon et comprennent peu à peu que cette inquiétante demeure a été le théâtre d’événements tragiques… Keigo Higashino compose avec La Maison où je suis mort autrefois un roman étrange et obsédant. D’une écriture froide, sereine et lugubre comme la mort, il explore calmement les lancinantes lacunes de notre mémoire, la matière noire de nos vies, la part de mort déjà en nous. »

Mon avis :

★★★★★

J’ai lu ce livre pour un rattrapage du challenge des auteurs japonais et je suis bien contente d’avoir pris le temps de rattraper mon retard. Ce lire a été une très bonne découverte, je ne dirais pas que c’est un coup de cœur car je ne pense pas avoir été marquée par ce livre et m’en souvenir longtemps mais j’ai passé un très bon moment de lecture et je n’ai absolument rien à reprocher à ce livre.

Le personnage à travers lequel on découvre l’histoire est attachant et laisse sa part de mystère à Sayaka, dont on souhaite découvrir l’histoire. On est très rapidement emporté par l’intrigue et on partage les interrogations des personnages et l’on se prend au travail d’interrogation et d’hypothèse. Le dénouement de l’histoire est intéressant et crédible, ce qui renforce mon engouement pour ce roman.

J’ai aussi particulièrement aimé l’écriture de Keigo Higashino qui dose habilement descriptions, dialogues, suspense et révélations.  Je pensais lire un thriller donc je m’attendais a tout moment a ce que le livre devienne sanglant. J’étais dans le faux car c’est en réalité un policier ! J’étais mal renseignée.

Je vais me procurer le deuxième livre de cet auteur pour pouvoir continuer d’apprécier (j’espère) ses histoires !

logo-c3a9crivains-japonais_1

Millenium (BD), tome 1 : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes – Sylvain Runberg & José Homs

 Millenium (BD), tome 1 : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

couv44444663

Sylvain Runberg & José Homs

Editions Dupuis
Mars 2013

64 pages

env. 14,50 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« Mis à l’écart du magazine Millenium, Mikael Blomkvist est engagé pour reprendre l’enquête sur l’héritière Vanger disparue 44 ans plus tôt. Le journaliste accepte contre la promesse d’informations sur les cartels suédois. Son chemin croise alors celui de Lisbeth Salander. Pirate informatique surdouée, experte en close-combat et totalement asociale, Lisbeth applique aux « hommes qui n’aiment pas les femmes » sa propre notion de la justice.
Dès la première page – une impressionnante plongée sur le désespoir de Henrik Vanger – Homs et Runberg nous embarquent à nouveau dans un thriller ancré dans la réalité suédoise que connaît parfaitement le scénariste pour y travailler une partie de l’année. L’histoire est mise en scène de façon spectaculaire et invite à voir Millenium comme vous ne l’avez jamais lu. »

Mon avis :

★★★✩✩ 

Après avoir lu les 2 premiers romans de cette saga (le 3 traîne dans ma PAL depuis trop longtemps d’ailleurs) j’ai craqué pour l’adaptation BD. Je voulais voir comment cela pouvait être adapté. Ce premier tome reprend la moitié du premier roman, il faudra donc attendre le deuxième pour avoir l’histoire du roman 1 complète.

Je ressors de cette lecture avec un avis assez mitigé. J’ai apprécié cette lecture, mais je l’ai trouvé trop rapide, il manque les détails et la longueur du roman qui font beaucoup. Etant donné que je connais le roman je n’ai pas « de manque » dans l’histoire car je connais les personnages, les lieux et l’intrigue. Je pense que sans avoir lu le roman on ne doit pas forcement être tenu en haleine par l’intrigue car le suspense est beaucoup moins présent.

J’ai également été gênée par un aspect des dessins, je n’accroche pas à la façon dont sont fait les visages des personnages. Seul celui de Lisabeth m’a plu. Mis à part les visages, les dessins sont très représentatifs de l’ambiance du livre. J’apprécie le choix des couleurs qui aide à ressentir l’ambiance du moment.

J’ai hâte de lire la suite de ces BDs qui sont un bon moyen pour me rafraichir la mémoire avant de me lancer dans le t3 (je pense l’avoir lu avant la sortie des prochaines BDs mais bon ^^) ! Je conseille cette lecture aux personnages qui ont lu le roman, et j’aimerais beaucoup avoir l’avis de quelqu’un qui a lu cette BD mais pas les romans !

Sérum, saison 1, tome 1 Henri – Loevenbruck & Fabrice Mazza

 Sérum, saison 1, tome 1

couv7371696

 

Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza

J’ai lu
Mars 2012

182 pages

env. 6 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« 1773 : MESMER INVENTE L HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM

Une injection.
Sept minutes pour accéder au subconscient d Emily Scott.
Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.
Quelques jours pour empêcher le pire.

Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ? »

Mon avis :

★★✩✩✩

Un policier assez court grâce auquel j’ai remis le pied à la lecture. Après un mois sans lire, je n’arrivais pas à me replonger dans la Cité des Ténèbres. J’avais besoin de lire autre chose que du jeunesse.

Finalement, on n’apprend peu de choses dans ce premier tome. L’intrigue fait petit à petit surface, on s’approprie les personnages et leur on découvre leur liens. Cela est finalement assez peu, je n’ai pas ressenti la tension ni l’addiction à laquelle je m’attendais. Ce premier tome est plus une introduction à la série, dommage. Je m’attendais à lire une enquête par tome, mais à retrouver les mêmes personnages de tome en tome, alors qu’ici l’intrigue à l’air de s’étaler sur les 6 tomes de la saison 1.

Le personnage de Lola, flic immigrée Irlandaise est attachant, sympathique et mystérieux. J’ai hâte d’en apprendre plus sur elle et de voir comment elle va pouvoir résoudre cette affaire.

L’écriture des auteurs est fluide, on finit donc très vite ce roman.

Je trouve que le livre manque de suspense. L’idée des extraits musicaux est sympa mais j’ai vite arrêté de les écouter à chaque fois. Je vais lire la suite avec plaisir pour en apprendre plus sur Lola et j’espère être plus emportée par l’intrigue.  To be continued…

Amnesia, tome 1- Jennifer Rush

 Amnesia, tome 1

couv17328692

Jennifer Rush

Albin Michel
Mars 2013

376 pages

env. 14,90 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« Dans le sous-sol d’une ferme à l’écart vivent quatre garçons génétiquement modifiés pour être plus forts, plus rapides, plus intelligents. Sans souvenirs de leur passé, ils portent d’étranges cicatrices en forme de lettres dont eux-mêmes ignorent le sens. L’un d’eux, Sam, ne faisant ni ne disant jamais rien au hasard, attire irrésistiblement Anna, la fille du scientifique qui pilote le projet. Quand la mystérieuse Agence à l’origine de l’expérience veut les récupérer, les garçons se révoltent, Sam en tête. Contre toute attente, le père d’Anna la pousse à fuir avec eux. Sans savoir où aller ni comment retrouver leurs vies d’avant, les voilà en cavale, avec une invitée de dernière minute, Anna, qu’ils connaissent bien mais dont ils se méfient… »

Mon avis :

★★★✩✩ 

Ayant été conquise par la quatrième de couverture, je me suis lancée sans aprioris dans Amnesia. Je n’avais pas lu d’avis ni positifs ni négatifs, la découverte était complète.

Dans ce livre, l’auteur nous plonge dans un thriller jeunesse palpitant. Je n’me suis pas ennuyée une seconde, ce livre est plein d’action et de retournement de situation. L’intrigue est originale pour un livre jeunesse et bien menée. On va de découvertes en découvertes au fil des pages et l’on se laisse prendre au jeu. On est vit concerné par la quête des personnages. Cependant, les étapes sont trop vite résolues, les indices pour la poursuite de la quête découverts trop rapidement et simplement ce qui fait perdre en crédibilité à ce livre.

Les personnages sont mystérieux, intrigants, particulièrement les garçons.  Etant donné que l’on suit l’histoire du point de vue d’Anna il est plus simple de comprendre ses motivations et ses sentiments que de comprendre les garçons. Anna est parfois agaçante dans sa façon de percevoir ses relations avec les autres, trop gentille à mon gout. Il est évident que Sam nous intrigue plus que les autres car il est celui dont on a le plus envie de savoir ce qui lui est arrivé.

J’ai parfois été gênée par l’écriture que j’ai trouvée, trop simple. Certaine descriptions pourraient être plus poussées.

Une découverte sympathique dont je lirais la suite avec grand plaisir mais qui ne m’aura pas marquée. Je conseil tout de même la lecture de ce livre qui m’a fait passer un bon moment !

Night School, tome 2 : Héritage – C.J. Daugherty

 Night School, tome 2 : Héritage

couv75381477

C.J. Daugherty

Collection R
Novembre 2012

498 pages

env. 17,90 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« Humiliée de devoir la vie sauve à d’autres qu’elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain…
La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d’élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s’exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu’ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l’ombre.
Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l’Organisation. Mais que faire quand l’amour et la mort s’invitent au bal des menteurs ? »

Mon avis :

★★★✩✩ 

Je n’avais absolument pas prévu de lire ce livre bientôt. En essayant de troquant le tome 1 (que je n’avais pas trop aimé), j’ai proposé le 2 qui n’était pas encore lu et je me suis engagée à le lire rapidement pourvoir le poster. Belle erreur, j’ai annulé le troc. Je vais essayer de faire attention de ne pas spoiler dans mon post !

J’ai beaucoup plus accroché à ce deuxième tome qu’au premier ! J’ai mis un peu de temps à resituer les personnages et leur relations (à part Allie, Carter et Sylvain). J’ai apprécié me retrouver dans cet atmosphère internat anglais qui m’avait donné envie de lire le livre.

On en apprend beaucoup plus sur la Night School et sur la famille, c’est génial. Bien sûr ce tome reste raisonnable en révélations car il y aura encore 3 livres à venir. Mais on en apprend bien assez pour nous donner envie de lire la suite.

Mon problème avec Night School, c’est que je n’accroche pas a Allie (d’où mon 3 étoiles) et quand ‘est l’héroïne cela n’aide pas. Je la trouve beaucoup trop immature et indécise dans ses réaction. J’ai apprécié son évolution entre le t1 et le t2 et j’espère que ça va continuer ainsi. J’appréciais énormément le personnage de Carter mais il ne m’a pas vraiment convaincue dans ce tome. Quant à Sylvain je n’l’aimais pas et je pense que ça ne changera pas, pour moi il est faux et cache quelque chose. Un nouveau personnage secondaire apparaît, Zoé, j’apprécie beaucoup la mentalité de celle-ci et j’espère qu’elle va influencer un peu Allie !

Le suite ne devrait pas tarder à sortir et je vais la lire avec empressement ! Ce tome m’a fait changer d’avis sur cette série et j’espère que la suite sera encore meilleure !

Thérapie – Sebastian Fitzek

 Thérapie

thérapieSebastian Fitzek

Le Livre de Poche
Novembre 2009

311 pages

env. 6,50 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« Josy, la fille du psychanalyste Viktor Larenz, souffre d’une maladie inconnue et disparaît mystérieusement. Quatre ans ont passé, Larenz s’est retiré sur une île au nord de l’Allemagne et reçoit la visite d’une romancière qui souffre d’une forme rare de schizophrénie : les personnages qu’elle invente prennent vie et son dernier roman ressemble étrangement à l’histoire de Josy… »

Mon avis :

★★★★✩ Entraînant.

J’ai trouvé ce livre plus ou moins par hasard sur les étagère d’Emmaüs (j’y achète beaucoup de  livres au hasard étant donné les prix très abordables). La couverture m’intriguait.

Je ne regrette pas du tout cet achat au hasard. Ce livre ce lit très rapidement, il m’a fallut un peu plus d’une soirée. Au début je n’comprenais pas réellement tout ce qu’il se passait. Le personnage principal est-il fou ? J’ai eu cette question en tête tout au long du livre. Est-ce que les choses qu’il voit sont réelles ?

Un bon thriller. Je pense lire d’autres livres de cet auteur.