Delirium, tome 1 – Lauren Oliver

 Delirium, tome 1

couv24675838

Lauren Oliver

Black Moon
Février 2012

452 pages

env. 16,00 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. » »

Mon avis :

★★★★✩ 

Un bon moment avec cette Dystopie qui m’a beaucoup rappelé Promise d’Ally Condie.  On retrouve le schéma habituel de la dystopie qui marche toujours aussi bien avec moi ^^ J’ai craqué pour la couverture de ce livre et je ne regrette pas !

Lena vit dans un monde où l’amour est interdit et où les émotions sont superficielles.  Puis elle rencontre Alex grâce à qui elle se sent enfin vivante. On s’attache très vite à ces deux personnages. Même si Lena m’exaspérait au début à cause sa naïveté et de l’acceptation des règles de sa société on trouve vite un personnage plus complexe qu’il n’y parait.

Malheureusement, l’histoire est assez prévisible. Il n’y a pas de grosse surprise  ni de révélation dans ce premier tome. Malgré cela, on ne s’ennuie pas une seconde et on suit avec intérêt la vie de Lena et son évolution.

L’écriture de Lauren Olivier est agréable et fluide, ce qui permet de lire ce livre très rapidement !

En résumé, un bon moment de lecture qui ne révolutionne rien. Des personnages attachants, un scénario efficace et prenant.

ABC Imaginaire 2013 bis copie

Publicités

Legend, tome 1 – Marie Lu

 Legend, tome 1

legend

Marie Lu

Castelmore
Septembre 2012

285 pages

env. 15,20 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l’élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l’armée. Day est le criminel le plus recherché du territoire. Originaire des quartiers pauvres, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l’arrêter. Issus de deux mondes complètement opposés, June et Day n’ont aucune raison de se rencontrer… jusqu’au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June va le traquer… Mais est-elle prête à découvrir la vérité ? »

Mon avis :

★★★★✩ 

J’avais repéré ce livre depuis un moment. La quatrième de couverture m’avait plus qu’intriguée. Je l’ai acheté chez un bouquiniste cette semaine et lu dans la foulée. Aucun regret ! Etant assez fan de dystopie ce livre était bien parti pour me plaire.

Nous voilà plongé dans un nouvel univers dystopique. A force, je trouve les idées un peu récurrentes, mais j’aime toujours autant ce genre ! Ici encore le monde est très inégalitaire selon la situation des personnages.  Nous avons June, riche et intelligente au service de la république et Day le pauvre rebelle également très intelligent. Rien n’était fait pour qu’ils se rencontrent mais un drame les poussent à se rencontrer et là démarre la véritable intrigue de ce roman. Tout va très vite, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Marie Lu nous emmène de révélation en révélation et ne nous laisse pas de répit. L’intrigue est très bien menée et l’on ne devine pas vraiment à l’avance ce qu’il va se passer. Cela m’a tenu en haleine du début à la fin !

Une petit point m’a déranger dans ce livre, l’âge des personnages que je trouve invraisemblable. Comment peut-on être l’élite d’une armée ou le plus grand rebelle de la République à seulement 15 ans ? Les personnages sont matures, fait appréciable, ce qui dénote avec leur jeune âge. J’ai bien apprécié les deux personnages principaux June et Day grâce à leur force de caractère et leur intelligence. Les personnages secondaires sont assez effacés, je ne me suis pas tellement attachée à eux.

J’ai également apprécié l’écriture de l’auteure et sa façon de raconter l’histoire en passant du point de vue d’un personnage à un autre. Cela permet de vraiment s’attacher aux deux et de comprendre leurs motivations.

Une très belle découverte entraînante et habilement menée dont j’ai hâte de lire la suite !

86187312_p

Divergente, tome 1 – Veronica Roth

 Divergente, tome 1

couv48736149

Veronica Roth

Nathan
Novembre 2012

436 pages

env. 16,50 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.

Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire. »

Mon avis :

★★★★★ Coup de cœur !

Enfin un livre qui a su me convaincre à chaque pages. Un seul regret, ne pas m’être décidée à l’acheter plus tôt ! Cela fait un moment que je ne n’avais pas autant apprécié un livre et ça fait du bien !

J’appréhendais un peu le coté Dystopie. J’en ai lue plusieurs ces derniers temps et j’avais peur de retrouver les mêmes schémas. Le principes des castes tel qu’il est utilisé dans Divergente est original  il n’est pas question d’un statut imposé mais d’un choix. Les étapes d’admissions m’ont également  Le monde mis en place m’a tout de suite englobée, l’on imagine parfaitement chaque endroit, chaque scène.

La plume de Véronica Roth est fluide et intelligente. On passe par de nombreuses émotions durant la lecture, le désir, la tension, la déception, la peur. C’est grâce à cela il m’a autant tenue en haleine et je pense que c’est en grande partie aussi la raison pour laquelle je l’ai autant apprécié. Petit à petit la menace sur Tris s’installe et l’on sent monter la pression. On a peur pour elle, avec elle.  La romance est également habilement menée, le personnage de Quatre intrigant, séduisant.

Les personnages ne nous laissent pas indifférents. Ils y a ceux que l’on déteste pour leur cruauté, leurs manipulations. Et ceux à qui l’ont s’attache fortement.

J’ai totalement été conquise par Divergente !

ABC Imaginaire 2013 bis copie

1 – Divergente, tome 1
2 – Divergente, tome 2 : Insurgent

Fahrenheit 451 – Ray Bradbury

 Fahrenheit 451

couv50997400Ray Bradbury

Folio SF
Octobre 2000

224 pages

env. 5,30 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« 451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s’enflamme et se consume.
Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d’un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l’imaginaire au profit d’un bonheur immédiatement consommable.
Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé. »

Mon avis :

★★★★✩  Bonne Lecture.

J’ai découvert ce livre après avoir vu le film Equilibrium, en cherchant s’il était tiré d’un livre j’ai vu qu’il était fortement inspiré de plusieurs livres : Fahrenheit 451, 1984 et Un bonheur Insoutenable. En plus, j’adore la science-fiction.

Ray Bradbury nous fait une critique des médias encore valable aujourd’hui. J’avais un peu peur de m’attaquer à un livre un peu « vieux » pour le style de l’écriture. Or ce livre à vraiment très bien vieillit.

J’écris cet articles quelques mois après avoir lu ce livre et mes souvenirs ne sont plus très frais, je ne me souviens plus tellement de mes impressions durant la lecture. Cependant, je me souviens très bien de toute l’histoire ce qui est bon signe. Cette lecture m’a marqué, de par son engagement et son originalité. Il est à l’inverse de mes codes, les livres sont interdits, brûlé ! Moi qui vénère ces derniers !

Lecture assez rapide car ce livre ne fait que 200 pages, j’ai passé un bon moment à voir évoluer Montag et ça femme m’a révoltée.

A tout les fans de lectures et sciences-fiction, lancez-vous !

La sélection, tome 2 : L’Élite – Kiera Cass

L’Élite

le-tome-2-de-la-selection-l-elite-sort-leKiera Cass

Collection R Sortie Avril 2013

360 pages

env. 16,06 €

Retrouvez sa fiche Livraddict Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber. Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d’enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales… Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie… »

Mon avis :

★★★✩✩ Bien.

Comme le premier tome, j’ai dévoré celui-ci en quelques heures. D’ailleurs, je trouve cela dommage que ces livres soient lu aussi rapidement étant donné leur prix.
Je n’ai encore une fois pas été transcendée par ce livre… J’ai trouvé ce tome plus mature que le dernier, il n’est plus tellement question de copinage dans un palais mais réellement d’une compétition, d’une sélection. L’esprit de compétition que j’attendais est enfin présent.

America change tellement d’avis au cours du livre qu’elle en devient insupportable. Je n’attendais qu’une chose, qu’elle fasse son choix. Et du coup, malheureusement, je me suis moins sentie concernée par ses problèmes et ses humeurs. Moins touchée. J’ai aussi eu des impressions de déjà lu, par exemple la scène du fouet me rappelle bien trop Hunger Games.
Ce tome est sans surprises énormes, sans réelle avancé dans l’intrigue mais prétend à un tome 3 plus mouvementé.

J’ai quand-même passé un bon moment à lire ce roman, j’aurais aimé qu’il soit plus long, plus profond. 


Les + :

  • Un tome plus mature que le 1er

Les :

  • Impression de déjà lu, peu de surprises et d’avancement.

 

1 – La sélection, tome 1 (non chroniqué)
2 – La sélection, tome 2 : L’élite 
3 – A venir

Le Prince d’été – Alaya Down Johnson

 Le Prince d’été

Couverture du livre le prince d'été

Alaya Down Johnson

Collection R
Sortie Mars 2013

448 pages

env. 17,01 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« Il y a quatre cents ans, le monde tel que nous le connaissons a connu une fin tragique. Désormais, sur la côte de ce que l on appelait jadis le Brésil, ce sont les femmes qui dirigent la légendaire ville-pyramide de Palmares Três. La Reine ne cède le pouvoir à un homme qu une fois tous les cinq ans, à un Prince d été dont l histoire enfiévrera la cité le temps d une année.
Pour June Costa, la vie n est qu art. Ses uvres géniales des peintures murales aux hologrammes, en passant par des tatouages lumineux impressionnent, voire irritent ses professeurs tout autant que ses camarades. Elle rêve de remporter le prestigieux Trophée de la Reine pour jouir d une célébrité instantanée et de tous les privilèges qui vont avec. Un rêve qu elle n avait jamais remis en question… jusqu à ce qu elle rencontre Enki.
Fraîchement élu Prince d été, Enki est le garçon dont tout le monde parle à Palmares Três. Mais lorsque June le regarde, elle voit plus loin que ses fascinants yeux d ambre et sa samba ravageuse : elle reconnaît en lui un artiste total, comme elle. Ensemble, June et Enki décident alors de créer un chef-d uvre qui restera gravé à jamais dans les annales de Palmares Três, attisant la flamme rebelle qui se lève contre les restrictions anti-technologie qu impose le gouvernement matriarcal. Mais June va bientôt tomber profondément et tragiquement amoureuse d Enki…
Or, à l instar de tous les Princes d été qui l ont précédé, Enki va devoir être sacrifié. »

 

Mon avis :

★★✩✩✩ Déçue.

J’ai tout d’abord été complètement séduite pas la couverture de ce livre. J’ai d’ailleurs passé un long moment à l’observer sous toutes ses coutures avant d’ouvrir le livre.

Ensuite, c’est la déception. Comme tout livre de la Collection R je m’attendais à le dévorer. Là, il m’a fallu plusieurs semaines pour le terminer.

Au début ma lecture était fluide, mais je n’comprenais pas ce que l’on voulait me dire. Je ne comprenais pas l’univers du livre. Je me disais que c’était normal, que ça viendrait au fil de ma lecture, que tout allait s’éclairer à un moment où un autre.

Les personnages ne m’accrochent pas non plus. Je n’comprends pas la fascination de Gil et June pour Enki, ou en tout cas les émotions ne passent pas.  Leur relation est pourtant originale, un triangle amoureux hors du commun.

Je n’suis pas non plus intéressée par cet intérêt pour l’art. Il manque de profondeur. Quel message June souhaite-elle faire passer à travers son art ? Pourquoi cela a-t-il tant d’importance pour elle ? Tout cela manque d’émotions.

Arrivée à la fin de l’automne j’ai eu un regain d’intérêt. Lorsque June s’engage émotionnellement et qu’ils décident de quitter Palmares Três  le courant passe.  J’ai d’ailleurs été surprise par la fin, en partie.

En résumé, l’univers créé est  intéressant, original. Il change de toutes les dystopies que j’ai pu lire auparavant. Les codes sont bouleversés, le lecteur intrigué. Je regrette de ne pas avoir accroché, de ne pas avoir compris les personnages ni le message que l’auteur voulait faire passer.


Les + :

  • La couverture
  • L’originalité de l’univers

Les :

  • Des personnages froids
  • Trop de temps pour s’immerger dans l’univers