Une aventure d’Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l’ombrelle, tome 1 : Sans âme – Gail Carriger

 Sans âme

couv10790484

Gail Carriger

Le Livre de Poche
Avril 2012

432 pages

env. 7,10 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ? »

Mon avis :

★★★★✩ 

Une très bonne surprise ! J’avais entendu dire que cette saga était plutôt… spéciale. C’est effectivement le cas mais pour mon plus grand plaisir.

J’ai eu un peu de mal à me plonger dans ce roman, mais une fois lancée je n’ai plus réussi à le refermer. Il faut un petit temps d’adaptation au style de l’auteur qui n’est pas habituel mais qui est délicieux si l’on y prend gout.

L’héroïne de ce roman avait tout pour me plaire, forte, drôle, originale et sûre d’elle Alexia Tarabotti n’est pas une anglaise ordinaire. Celle-ci est loin d’avoir sa langue dans sa poche et ne se laisse pas marcher dessus. Lord Maccon et son coté sauvage sont aussi plaisant, ainsi que lord Akeldama m’a lui fait rire et est haut en couleurs.

J’aime également beaucoup cette façon de traiter les vampires et les loups garous qui n’est pas habituelle.  J’ai principalement été séduite par l’idée de ruche et non de clan, l’idée de recensement des êtres surnaturels, l’idée de contrepoids et donc d’être paranaturels.

Le style de l’auteur est très appréciable, l’ambiance vieille Angleterre et vieux Londres nous imprègne vite. J’ai d’ailleurs été très surprise au cours de ma lecture de voir que l’auteur était Américaine et non Anglaise !

Je n’ai cependant pas été emballée plus que ça par l’intrigue « policière » principale, mais les personnages et le cadre m’ont suffi pour largement apprécier ce livre. Quelques longueurs se font ressentir de temps en temps, mais cela ne m’a pas tellement gêné.

Je vais sans aucun doute lire la suite des aventures d’Alexia !

995817_531984020198126_904649934_n

Publicités

3 réflexions sur “Une aventure d’Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l’ombrelle, tome 1 : Sans âme – Gail Carriger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s