Dojoji et autres nouvelles – Yukio Mishima

 Dojoji et autres nouvelles

couv55117946

Yukio Mishima

Folio
Janvier 2002

125 pages

env. 2 €

Retrouvez sa fiche Livraddict
Logo Livraddict

Quatrième de couverture :

« De l’univers des geishas aux rites sacrificiels des samouraïs, de la cérémonie du thé à la boutique d’un antiquaire, Mishima explore toutes les facettes d’un japon mythique, entre légende et tradition. D’une nouvelle à l’autre, les situations tendrement ironiques côtoient les drames les plus tragiques : que ce soit la jolie danseuse qui remet du rouge à lèvres après avoir renoncé à se défigurer avec de l’acide en souvenir de son amant, Masako, désespérée, qui voit son rêve le plus cher lui échapper, ou l’épouse qui se saisit du poignard avec lequel son mari vient de se transpercer la gorge…

Quelques textes étonnants pour découvrir toute la diversité et l’originalité du grand écrivain japonais. »

Mon avis :

★★★✩✩ 

J’écris mon avis une bonne semaine après avoir terminé ces nouvelles, mes souvenir seront donc assez flous ^^

Mon impression générale sur cette œuvre est que je pense ne pas avoir tout compris. Je n’arrive pas à déceler si l’auteur donne un sens caché à ses nouvelles, s’il y a plus à interpréter qu’il n’y paraît. Et bien sûr, ça me frustre de ne pas savoir. La plume de l’auteur est très appréciable, les descriptions grandioses. Il y a une grande diversité dans ces 4 récits, ce qui montre la maîtrise de l’auteur dans plusieurs domaines.

La première nouvelle est Dojoji. Celle-ci est en vérité une pièce de théâtre à propos de la vente d’une armoire. Je n’ai pas compris le « sens caché », la morale de cette pièce. Il est donc difficile de donner son avis sur quelque chose que l’on pense ne pas avoir compris…

J’ai eu le même problème pour Les Sept Ponts, l’histoire est plaisante on suit les Geishas dans leur parcours sur les sept ponts mais je pense qu’encore une fois il y avait plus à comprendre et que je ne l’ai pas vu.

La nouvelle de La Perle se déroule dans un cadre japonais plus moderne que les autres nouvelles, c’est du moins l’impression que j’ai eu. Un Desparate Housewives à la japonaise.

J’ai gardé pour la fin Patriotisme car c’est celle qui m’a de loin le plus interpelé. On suit le quotidien d’un jeune couple jusqu’à un élément perturbateur qui les poussent au suicide. On comprend bien tout le pouvoir de l’écriture de Mishima grâce à sa description du suicide du mari. J’en ai eu le cœur soulevé, le gout du sang dans la bouche, j’avais l’impression d’y être !

Bien que je n’ai pas été emportée par ces histoires, il m’a plu de découvrir cet écrivain japonais. Je m’essaierais plutôt à un roman pour pouvoir m’immerger complément.

logo-c3a9crivains-japonais_1

Publicités

Une réflexion sur “Dojoji et autres nouvelles – Yukio Mishima

  1. Ça fait plusieurs années que je l’ai lu donc je ne me rappelle pas bien des trois premières nouvelles mais la dernière est inoubliable ! Depuis que je vis au Japon, je comprends mieux leur philosophie mais il y a tout de même des aspects qui me dépassent, le seppuku en fait partie !
    Merci pour cette contribution 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s